La Première, un mythe d’horlogerie signé Chanel

Publié le

La Première, un mythe d’horlogerie signé Chanel

Lorsque Gabrielle Chanel dévoile, en 1926, sa petite robe noire puis, plus tard, ses tailleurs-pantalons, elle révolutionne le prêt-à-porter féminin. Elle libère la femme des diktats de la mode et promet confort et élégance à la fois. Un mantra qu'el...
Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Source : Elle